+237 655 214 000   |   contact@itiss-group.com

Setup Menus in Admin Panel

6. SMO

SMO

Définition

Le SMO (Social Media Optimization), ou référencement social, définit l’optimisation du référencement et de la visibilité d’un site web ou d’une page web à partir de l’utilisation des médias sociaux comme Facebook, Twitter, Blogger etc.

Le référencement social est devenu une composante essentielle du SEO (Search Engine Optimization), permettant non seulement d’accroître votre visibilité mais également de générer une image de marque positive auprès de votre audience. En résumé, le SMO (Social Media Optimization) est aux réseaux sociaux ce que le SEO (Search Engine Optimization) est aux moteurs de recherche.

Comment utiliser les réseaux sociaux pour son référencement ?

Pour qui s’occupe uniquement de référencement naturel, et donc du positionnement et du trafic des moteurs de recherche – et qui est le sujet de cet ouvrage –, les réseaux sociaux sont avant tout un moyen d’asseoir sa popularité et de mettre en avant ses contenus. Dans ce cadre, c’est avant tout la recherche de liens populaires et qualifiés qui est recherchée. L’audience générée en propre par les réseaux sociaux importe, mais ce n’est pas l’objectif principal de cette approche. Deux tendances se profilent à ce niveau.

Réseau sociaux « ouverts »

Les réseaux sociaux ne nécessitant pas d’authentification permettent la création rapide de liens, et surtout de liens visibles par les moteurs de recherche. On citera par exemple Digg (http://www.digg.com/) et ses équivalents francophones (Wikio – http://www.wikio.fr, TapeMoi – http://tapemoi.com/ ou Scoopeo – http://www.scoopeo.com/, et bien d’autres), ainsi que les bookmarks sociaux dérivés de Del.icio.us, encore que ces derniers soient moins parcourus par les moteurs de recherche.

Réseaux sociaux nécessitant une authentification

Avec ce type de réseaux sociaux, le travail du référenceur, au sens stratégique, est de prendre en compte le SMO dans un sens général, c’est-à-dire la diffusion d’informations et l’acquisition de trafic via les réseaux sociaux. Ici, on ne cherchera plus seulement à créer des liens, mais on incitera les visiteurs et les internautes à diffuser une information, à voter pour celle-ci et à partager un peu de la vie du site.

Ce sont potentiellement tous les sites qui peuvent apporter un trafic, si possible qualifié, sur un site Internet. Les communautés d’intérêts et les réseaux plus personnels sont mis à contribution pour diffuser les dernières offres et les dernières informations d’une marque. C’est dans ce type de stratégie SMO que l’utilisation des réseaux sociaux « du moment », (Facebook – http://www.facebook.com/, Viadeo – http://www.viadeo.com, LinkedIn – http://www.linkedin.com/, Twitter – http://www.twitter.com/, entre autres) prend tout son sens.

De manière littérale, les réseaux sociaux sont donc avant tout utilisés dans ce contexte comme générateurs de liens potentiels. Leur utilisation pour drainer de façon plus générale du trafic de qualité relève plus de l’e-marketing et moins de la stratégie de référencement proprement dite.

Stratégie de contenu

Comme déjà dit, c’est le contenu qualifié et original qui est roi (au sens roi = ROI = Return on Investment = retour sur investissement) sur Internet. Cette vérité est encore plus flagrante dans le domaine du SMO et des réseaux sociaux. Ici, ce ne sont plus des robots et des algorithmes qui vont évaluer la qualité de vos contenus, mais de véritables humains prompts à la critique. Ils seront d’autant plus difficiles à convaincre !

Oubliez donc cette voie si votre site n’est qu’un simple catalogue de produits ou qu’une simple présentation corporate de votre entreprise. Vous pouvez bien entendu soumettre vos pages aux différents réseaux sociaux existant, mais elles ne recevront a priori pas grand-chose d’autre que votre propre vote, et n’accéderont bien entendu jamais à la page d’accueil du moins populaire des outils sociaux. Inutile donc de perdre du temps et de l’énergie dans cette tâche, pour votre site, c’est le référencement naturel classique et les moteurs de recherche traditionnels qu’il faut viser !

En revanche, si vous possédez sur votre site un blog ou une plate-forme éditoriale propre, sur laquelle s’exprime, par exemple, votre service marketing ou des personnes influentes de votre entreprise, vous avez peut-être le potentiel pour « jouer » avec réactions des internautes. À vous de (sa)voir, en étudiant chacun de vos articles et prises de position, s’ils sont suffisamment originaux pour déclencher l’enthousiasme de lecteurs extérieurs… Si c’est le cas, un petit conseil rapide qui peut s’appliquer également aux blogs : prenez garde aux titres que vous utiliserez à la fois sur les articles, mais également lors de la soumission des contenus. Ceux-ci devront être assez explicites pour que le visiteur sache de quoi vous allez parler. Soyez clair sur le sujet abordé, tout en mettant en avant le côté original de votre article. C’est à ce prix que vous attirerez les visiteurs.

Impulsion des interactions

La question qui se pose ensuite, si vous disposez de contenu potentiellement intéressant, est celle de la soumission. Devez-vous soumettre vous-même vos contenus aux outils sociaux ou devez-vous laisser vos visiteurs s’en charger ? Biaisons un peu sur la réponse, car il n’y a pas de règle absolue dans ce domaine. Tout d’abord, mettez tous les moyens techniques de votre côté. Assurez-vous de proposer sur vos pages et sur chacun de vos articles un « bouton », ou mieux, un bloc complet, permettant la diffusion et la soumission de vos informations sur les principaux sites sociaux. Si votre blog fonctionne sur une plate-forme Open Source un tant soit peu populaire, il y a fort à parier qu’un plug-in existe déjà, prenant intégralement en charge ce point. Si votre site est développé de manière propriétaire, plusieurs réseaux sociaux proposent dans leur aide un résumé des techniques d’intégration des boutons de vote et autres soumissions automatiques. Disposer de tels boutons, comme montré sur la figure ciaprès c’est s’assurer qu’ils pourront éventuellement être utilisés par des internautes zélés.

Options de partage - SMO

Outils de partage de soumission de contenus sur les réseaux sociaux

Une fois cet outil en place, le reste des opérations tient plus de l’activité sociale que du référencement. Soumettez de vous-même en priorité les analyses les plus poussées et les contenus que vous avez le plus de raison de mettre en avant. Vous amorcerez ainsi la pompe et permettrez à votre article d’apparaître dans les Fresh News des sites sélectionnés. C’est un premier pas.

Le plus dur est ensuite d’obtenir le vote des autres internautes. Pour cela, deux techniques : mobilisez tout d’abord votre propre réseau et vos contacts personnels, et demandez-leur de voter pour vos articles. C’est là une base de votes indispensable à la popularité de vos contenus.

Une seconde stratégie consiste à acquérir les votes depuis votre site même. L’inclusion, comme on l’a vu précédemment, d’un bouton de soumission permet d’inciter à la publication de votre article. Placez de préférence celui-ci en fin d’article, afin que le vote soit la conclusion logique de la lecture. Et préférez un appel visuel, sous la forme d’une image plutôt qu’une incitation textuelle. Le vote est un acte spontané et instantané, et en tant que tel, il réagit mieux aux stimuli purement visuels.

J'aime - SMO   au lieu de « N’hésitez pas à aimer notre article »

L’augmentation du nombre de votes via ce bouton ou un autre moyen, rapprochera votre article de la page d’accueil du service choisi, et donc de son trafic potentiel. Un bénéfice immédiat. Sur le long terme également, ce bon positionnement en page d’accueil d’un moteur social peut être positif pour votre référencement naturel. En effet, tous ne servent pas les moteurs et des plates-formes comme Delicious (http://delicious.com/) ou autres agrémentent les liens qu’ils présentent d’un attribut rel= »nofollow », interprété par les moteurs de recherche comme une invitation à ne pas explorer les pages présentées. Cette implémentation a permis à nombre de sites de réguler le spam dont ils faisaient l’objet mais l’intérêt en termes de référencement est, du coup, bien moindre. Vérifiez donc la présentation des liens sur les moteurs choisis si votre objectif est uniquement lié au référencement naturel.

En résumé, le SMO est en quelque sorte indissociable du SEO. Les votants de votre site sont avant tout des lecteurs, et les lecteurs se trouvent via les moteurs de recherche ou les flux RSS… La meilleure méthode pour améliorer votre lectorat et votre positionnement sur les réseaux sociaux restera donc encore d’améliorer votre positionnement en dehors des réseaux sociaux. Ceux-ci ne sont pas un moyen d’exister pour des sites orphelins, ils constituent un moyen de compléter son audience sur le court terme ! Sur le Web, comme ailleurs, l’acquisition de trafic et de visibilité représentent un tout cohérent.

SEE ALL Add a note
YOU
Add your Comment

Related Courses Widget

Course

top
© ITISS Edu. Tous droits réservés.
X